netlinking profil de liens

Netlinking : comment analyser son profil de liens ?

En SEO, vous l’aurez compris, il y a plusieurs techniques à adopter. Mais s’il y en a bien une qu’il ne faut absolument pas négliger, c’est bien le Netlinking. Cette méthode consiste à renvoyer des liens vers votre site afin qu’il prenne en popularité. Le Netlinking est la base d’une stratégie SEO, c’est lui qui impactera votre référencement. Cependant, tout commence par une bonne analyse de son profil de liens. Pour cela, des outils comme Majestic, Ahrefs et Moz sont indispensables !

Profil de liens : qu’est que c’est ?

Si vous avez quelques connaissances en SEO, vous avez forcément déjà entendu parler des backlinks. Ce sont eux qui permettent à Google de mesurer la popularité de votre site. Il est donc important d’opter pour une bonne stratégie afin d’obtenir de Google, un bon référencement. Et tout cela commence par une bonne analyse de son profil de liens.

Le profil de liens est, pour Google, une présentation des liens qui renvoient sur votre site. Un peu comme un passeport, cela permet aux attributs de Google de mieux cerner votre site. On parle là, du nombre de liens, mais aussi et surtout de leur qualité, mais pas seulement. En effet, le profil de liens prend d’autres critères en considération, notamment :

1. Les thématiques des sites qui vous citent

Afin d’analyser votre profil de liens, Google va prendre en considération la pertinence de vos liens. Il est par conséquent, très important, que le lien qui est dirigé vers votre site soit en rapport avec votre thématique. Pour vous aider, certains logiciels proposent des fonctionnalités qui vous aideront à connaître le degré d’autorité et de fiabilité ainsi que la pertinence de la niche et du contenu des domaines et des URLs qui vous citent. C’est le cas de Majestic SEO qui propose le topical trust flow, mais aussi de Ahrefs et Moz.

Cette fonctionnalité va analyser les liens entrants sur votre site et déterminer leur logique et si la cohérence entre les deux pages est bien présente. Pour vous aider à mieux comprendre, voici un exemple : Si vous disposez d’un site prenant les outils de bricolage pour thématique, alors les liens entrants provenants d’autres sites de bricolage seront plus pertinents qu’un site de cuisine, par exemple.

Lorsqu’il s’agit d’une thématique courante, comme pour l’exemple que je viens de vous citer, alors vous n’aurez aucun problème. En revanche, si votre thématique est beaucoup moins courante, alors cette stratégie peut devenir légèrement plus compliqué. Cependant, vous pouvez opter pour des liens d’autres univers tout en gardant une majorité de liens de la même thématique.

2. Les liens dofollow et nofollow

Tout d’abord, il faut savoir que “dofollow” signifie “à suivre” et “nofollow” à “ne pas suivre”. Le propriétaire d’un site peut attribuer une balise “rel” au lien qu’il cite dans son article, afin de permettre à Google de le suivre (et lui apporter une certaine popularité) ou bien de ne pas y prêter attention (ce qui signifie qu’il n’a aucun rendu sur le référencement).

dofollow et nofollow

Cela dit, il paraîtrait que cette tendance devrait changer en 2020. Google permettra à ses robots de suivre certains liens, même s’ils sont dotés de l’attribut “nofollow”.

3. Les types d’ancres

Lorsqu’un lien est intégré à un article, il peut être présenté de plusieurs façons, c’est ce que l’on appelle les types d’ancres. Il y en a sept au total.

    • L’ancre d’une marque : il s’agit d’un lien qui sera directement mis sur le nom de la marque en question. Par exemple “Découvrez plus de choix sur le site Amazon
      Attention : Si votre nom de marque contient des mots-clés, il pourrait sembler suroptimiser de la part de Google.
    • L’ancre générique : elle est représentée par des termes qui poussent l’utilisateur à cliquer. Par exemple : “Cliquez ici pour en savoir plus”
    • L’ancre optimisée avec une correspondance exacte : objectivement, il s’agit du lien le plus fort en terme de SEO. L’ancre se compose du mot-clé exact sur lequel votre article est appuyé. Par exemple “dénicher votre visseuse percussion sans fil
    • L’ancre avec correspondance partielle : elle ressemble à l’ancre précédente, mais se compose de mots complémentaires qui rendent la phrase plus naturelle. Par exemple : “dénicher votre visseuse à percussion sans fil Makita
    • L’ancre sur une image : il s’agit d’un lien intégré à une image dans un article. Si l’utilisateur vient à cliquer sur l’image, il sera alors redirigé vers votre site.
    • L’ancre synonyme : on parle d’un lien intégré sur un ou des mots synonymes à votre mots-clés. Par exemple : “dénicher votre perceuse à percussion
    • Les liens nus : enfin, il y a les liens nus qui se présente sous cette forme : “Découvrez plus de choix sur https://www.amazon.fr/

4. La quantité de liens et de domaines

Ce dernier critère impactera lui aussi votre profil de liens. On parle ici du nombre de liens et du nombre de domaines référents. Une stratégie de backlinks sera plus forte si elle compte plusieurs liens provenants de domaines différents. En clair, il vaut mieux avoir 100 domaines qui vous citent 1 fois que 1 domaine qui vous citent 100 fois. En définitif, il vaut mieux chercher à trouver de nouveaux partenaires, au lieu de se concentrer sur un seul et même partenariat.

Pour être honnête avec vous, il est extrêmement difficile, voire peut être même impossible d’obtenir un profil de liens parfait. Chaque site et thématique sont différents. À vous de faire votre mieux pour atteindre ces objectifs afin que Google puisse vous référencer dans les meilleurs résultats de la SERP et pourquoi pas même dans sa position 0 ?

Comment créer une bonne stratégie pour son profil de liens ?

Pour y arriver, il faudra faire appel à des outils de travail, tels que Majestic SEO, Ehrefs ou encore Moz. Ces derniers vous offrent des analyses complètes et pertinentes. Ils proposent également des indicateurs qui vous permettront d’analyser vos backlinks afin d’améliorer votre stratégie SEO.

netlinking profil de liens backlink

Votre stratégie backlinks doit tout d’abord s’appuyer sur certains critères, notamment les types de liens, les types d’ancre, la thématique de site et les metrics minimals. Une fois que vous avez ces informations entre les mains, vous pouvez par la suite définir quels seront les sites à cibler, les articles à rédiger et les pages de votre site à mettre en avant.

Une fois que votre profil de liens sera mis en place, il faudra passer à l’étape suivante, c’est-à-dire, positionner ces liens sur d’autres sites. Pour cela, il existe également plusieurs méthodes…